Je sais pas pourquoi, mais aujourd'hui, j'ai la pêche, la patate, la niaque, la forme olympique EPO inside. Pourtant ce matin, j'avais décidée d'être grognon : nan, j'men fout je vais au boulot pour 9h00 et pas pour 8h30, je dors 30 minutes de plus, et pi c'est tout !
Pourtant, j'aurai pu être colère aujourd'hui, déjà ce matin, il faisait 12°C dans le salon, au p'tit matin, ça fait pas plaisir. Ensuite j'ai attendu le bus watmile ans que si j'y avais été à pied j'aurai eu le temps d'y aller puis revenir puis y retourner que j'aurai été plus vite qu'en bus [damned que de fautes de grammaire dans cette phrase, tu m'étonnes que je n'ai pas été choisi pour être finaliste canal blog, je parle même pas la france comme il faut...]. Après, en sortant du bus, je me suis  faite aborder par un clodo qui m'a demandé une clope. Bon comme c'est noel, je lui en file une. Il n'a pas de feu, je sors mon briquet en fin de vie et là, galère... Il était tellement bourré le gadgio (dès 9h00, bravo, c'est pas comme ça que tu vas trouver un travail, fainéant !) qu'il tombait en avant en essayant d'approcher sa clope de la micro flamme qui sortait de mon briquet. 'tain bien 5 minutes pour qu'il allume sa clope. Je suis arrivée en retard à cause de ses conneries.... [et à cause que je me suis pas levée à l'heure, que j'ai attendu le bus plutôt que d'y aller à pied, mais bon, ça il le savait pas le gars quand je l'ai enguirlandé : allez papy, j'ai un taf moi, tu l'allumes ta clope oui ou merde ?].

Une fois au boulot, plus moyen de m'énerver sans raison et obligation d'être peace car mon le fou marmonnant est en congés, donc c'est la fête. En plus en ce moment, c'est mort de chez mort, j'ai très peu d'appels et très peu de collègues aux alentours. Apparemment tout les cons d'utilisateurs et tout mes cons de collègues ont décidés de partir en même temps en vacance [et peut être même ensemble, courage pour celui qui se retrouve avec eux...]. C'est donc la fête du slip ici. Plus besoin de mettre de jolies chemises ou de jolis pulls, et plus besoin de coiffer ses cheveux. Non, non non, depuis mardi, c'est jean destroy (c'est à dire qui rape par terre), t-shirt à manches longues avec polo violet par dessus et mes cheveux ne savent même plus à quoi peut bien ressembler un pot de gel [vi, je me coiffe au pot de gel, chacun sa merde]. C'est vraiment les vacances au travail en ce moment. Tout les chefs sont partis skier sur des cailloux car il y a pas de neige et qu'ils sont pas assez payer pour aller skier ailleurs qu'en France. Alors tout les jours, c'est mattage de vidéo, dépouillage du distributeur de cochonnerie [d'ailleurs ce matin, il était pas très content  monsieur Selecta que sa machine se soit encore faite dépecer pour la deuxième fois en une semaine...] et blague à la con : qui m'a piqué ma boulette (de souris, bien sur)?

Donc aujourd'hui, comme hier et moins que demain, la journée a été tranquille. Mais, devez vous vous demander, pourquoi diable utilise t elle le passé composé dans cette phrase ? Sa journée est elle déjà terminée ? Est elle aussi nulle que ça en français qu'elle ne sache même plus conjuguer correctement suivant le temps de sa phrase ? Merci de vous inquiéter, mais en fait jusqu'ici ma journée a été tranquille puis cet après midi elle est devenue Magique. Je viens de toucher du bout des doigts mon graal musical, ma quête ultime de recherche de musique old school toujours pas éditée en CD. Bon que les fans de vraie et bonne musique passent leur chemin car ce n'est pas de cela que je parle. Par contre, ceux qui sauront trouver d'où viennent les paroles de la chanson suivante risquent de voir ou je veux en venir... [et partir en courant]. Ready ? Allez fait péter les années 80,  les sweat blanc, les coupes de cheveux improbables et ma première grande fanitude :

Who, ho ho ho
Who, ho ho hoo
J'suis allé au pôle nord, j'ai vu des esquimaux
Ils dorment dans des igloos et s'baladent en traîneaux
Ils mangent des trucs bizarres, des chewing gum de baleine
Et ils se frottent le nez, au lieu d'se dire je t'aiiime.

Moi j'reviens d'amérique ou c'est encore plus fou (plus fou !)
Hamburger et musique, et des building partout (partout !)
Moi j'ai vu des indiens autour d'un grand totem
Ils s'inventaient des trains, et ils jouaient au westeeern !
[refrain : ]
Mais ils ont tous
Un papa comme nous,
Une maman comme nous
Un papy comme nous,
Une mamie comme nous,
Un papa comme nous,
Une maman comme nous,
et tout plein de tout petit petit petit comme nous.

Bon j'arrête là, car je suis capable de chanter toute la chanson... Je suis capable de chanter toutes leurs chansons de toute façon, je les connais encore par coeur, j'avais les deux albums, j'avais le t-shirt, le sweat avec leurs tronches dessus et je les ai même vu en concert quand ils sont passés fin 84 sur la scène du palais des congrès de Nanterre, pour l'arbre de Noël de la sécurité sociale.... (attention, indice)
Si il y en a qui ont trouvé de qui je parlai dès maintenant, dans mes bras keupins et keupines. Pour les autres quelques indices supplémentaires avec les paroles [enfin que le début] de LA chanson avec laquelle ces 6 loustics se sont fait des couilles en or [enfin leur parents (ho encore un indice, c'est Fort Boyard ce post !)]. Ready ? Gooo !

Danse danse autour de la terre

dans les airs en son et lumière.
Danse, danse autour de la terre,
vient dans notre univers.
Danse danse autour de la terre,
tourne en rond dans notre chanson,
farandole autour de la terre,
attention, nous partons.
Dans ce bazar un peu magique,
Vient faire un tour en musiiique.

Bon là, c'est donné comme indice, non ? Allez ! Ils sont 6, 3 garçons, 3 filles. Ils s'appellent Yvon, Norbert, Greg, Cathy, Alicia et Marylin. Ils avait une dizaine d'année en 1984 quand leur premier single est sorti et qu'il a cartonné. Ils sont aussi connu pour avoir interprété le générique ainsi que toutes les chansons du dessin animé les mondes engloutis.
T'as pas encore trouvé ? Trop tard, de toute façon si t'as pas trouvé maintenant, tu trouveras jamais. Le premier groupe dont j'étais fan et avec lequel je saoule les gens depuis plus de 5 ans en leur demandant mais si tu te souviens pas, Ils chantaient les mondes engloutis, Quart d'heure dragueur, Danse autour de la terre, Un papa comme nous, Arrêtes ton clip et d'autres tubes interstellaire ! Mais si, ce sont Les Mini Stars !!!!!
Bon hop Vidéo des mondes engloutis mi générique, mi clip qui fait plaisir aux mirettes [appréciez la mise en scène et leurs vêtement, mais nous moquez pas , je vous rappelle que vous portiez les même...] :

Et en bonus pour avoir lu jusqu'ici le clip de Arrêtes ton Clip (ça s'invente pas...):

Si après tout ça, ça ne vous dit rien, ben pas grave, c'est juste que vous êtes trop jeune, ou trop vieux ou trop fan de Dorothée pour avoir écouté autre chose qu'elle à cette période. Mais moi après cette plongée dans mon enfance musicale, je me souviens que j'étais super fan, que mon père a jeté mes 33 tours à la poubelle quand j'ai arrêté d'écouter ces braves gens et que je ne m'en suis toujours pas remise, que j'étais amoureuse du petit brun mais que j'aimais bien la brune aussi (nan pas possible, je pouvais quand même pas être gay à 7 ans !??), que j'ai encore une K7 audio que j'ai endormi à un collègue qui traine chez moi et ce soir dès que je rentre je l'écoute à fond les ballons...

J'en profite aussi pour passer un appel : Toi ex-mini stars si tu passes par ce blog, je t'en conjure, fait moi un signe, et aussi Toi pro du Web 2.0, si t'as des chansons des mini stars en mp3 s'il te plaît fait tourner !!!!


-- Je suis le monde englouti ressurgi de Jack --